Le journal d'Eye-Ollie

Le journal d'Eye-Ollie

2018

 

Allons bon ! Plus d’un mois sans écrire… Rien ne va plus. Plusieurs d’entre vous ont manifesté un « manque », merci à elles et eux. Les autres : -Allez vous tèj’ ! Oui, j’ai été très égoïste et mis de côté toutes mes activités pour me concentrer sur une seule chose : finir mon iScargo. Un projet de conception en trois dimensions, activité qui vraiment m’éclate et captive tous mes intérêts. Pour les chiffres : cette « présentation vidéo » d’une minute trois quart m’aura pris trente jours (au moins), comporte 111712 entités, pèse 37 Gigaoctets, et mon nordji a sué sa race pendant une bonne heure pour me calculer l’escargot principal. J’adore quand mon nordji peine à jouir, c’est ça exploiter une machine. Voir un ordinateur calculer, c’est bon! Bref, pour traverser cette période de fêtes que je déteste, rien de mieux. Je vous livre le résultat, édulcoré à souhait à la sauce iOllie bien sûr.

En ce début d’année j’ai pris la résolution de guérir et « revenir » de la SLA. Juste ça. Si je réussis ce coup, j’ouvre deux boutiques : la première sera un cabinet de conception de beautés fonctionnelles (en rosbif nul besoin d’une périphrase, on dit « designer »), la deuxième sera un garage d’où sortiront des hot-rods rugissants. Pas des Clios Williams ni des Subarus à jantes dorées, non… des combis VW 1963 split-windshield surbaisssés équippés d’un V8 Chevrolet « Big block » central, avec un différentiel ultra court pour loger les deux roues d’avion sous l’arrière. Sakifo. Genre ça.

J’ai deux très bonnes raisons de ne pas me suicider tout de suite : la brandade de morue de Nath, et la glace aux Oréos de Victor. Cette dernière est si riche qu’une verrine suffit, trop fort mon p’tit Tor. Quand à la brandade, je donnerai mon royaume pour en avoir à tous les repas. Si je pars sur la lune, 99% du poids embarqué sera La Brandade à Nath, le pourcent restant sera ma musique. Besoin de rien d’autre, envie de ça.

 

A vous tous, je vous Soweto une bananée 2018, et je reprendrai la plume dès demain, promis(cuité). Je vous zem, toutes et tous.
A tantôt.
Børge

 



07/01/2018
15 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 140 autres membres